Massage classique

Techniques manuelles et corporelles

Massage classique

Groupe de thérapie
Techniques manuelles et corporelles

Résumé

Le massage classique est une technique manuelle qui permet la relaxation des muscles contractés, favorise la détente et traite les problèmes locomoteurs.

Origine

Le massage classique, aussi appelé massage médical ou thérapeutique, est une pratique aux origines très anciennes. La plus vieille forme de massage connue est indienne, le massage ayurvédique, remonte à plus de 5000 ans. En Chine, on trouve également un ouvrage traitant du massage vieux de près de 4000 ans.

Les civilisations antiques grecques et romaines aussi pratiquaient le massage, encore que les Romains ne l’utilisaient pas pour des raisons thérapeutiques.

Après avoir été oubliée pendant le Moyen-âge et la Renaissance, la massothérapie se voit réhabilitée grâce à quelques médecins, notamment le français Ambroise Paré.

Par la suite, c’est en 1818 que le médecin français Pierre Adolphe Piorry réalise les premières recherches sur le massage et ses effets. Mais c’est le suédois Pehr Enrik Ling qui est considéré comme le « père » de la massothérapie occidentale actuelle, bien que sa technique est encore très loin du massage pratiqué actuellement. Se basant sur des techniques apprises d’un ami chinois, il œuvre au développement de la gymnastique, incluant dans ses travaux des manipulations de massage.

Le « véritable » concepteur du massage classique actuel est le docteur néerlandais Johann Georg Mezger, qui a repris quelques-unes des techniques du Dr Ling pour les rassembler sous le nom de « massage suédois ». Il s’agit là d’un autre nom donné au massage classique ou médical, bien qu’il ne soit pas réellement suédois, et qui plus est fortement inspiré du massage Tui Na.

Les techniques de massage ne cessent d’évoluer et de se perfectionner, et de nouvelles formes apparaissent progressivement. Durant la décennie de 1960, la massothérapie obtient un fort regain d’intérêt. De nos jours, le massage classique fait partie des formes de massage les plus populaires, notamment aux États-Unis.

(Pour des raisons pratiques, nous utiliserons le terme "massage médical").

Description de la méthode

Le massage est une approche de traitement manuel qui s’applique avant tout dans le traitement des atteintes de l’appareil locomoteur. Mais avec certaines techniques telles que le BGM ou MZRP, nous avons également une action dite réflexe sur les organes internes.

Les mains du masseur exercent des pressions, des étirements, des frictions, du pétrissage et mobilisations principalement sur le tissu conjonctif et sur la musculature (corps et insertions d’un muscle).

D’une part, ces manipulations ont un effet corporel direct puisqu’elles étirent et détendent la musculature contracturée à les douleurs dues aux contractures sont ainsi éliminées.

D’autre part, le massage exerce une influence positive sur le rythme cardiaque, la tension artérielle, la respiration, la digestion et le système nerveux à favorise ainsi la détente et l’état de bien-être.


Nous travaillons souvent avec la respiration car sa fonction est étroitement liée aux autres processus dans l’organisme à chaque inspiration augmente les échanges métaboliques (respiration cellulaire) et fait bouger le diaphragme et par conséquent, tous les autres organes internes de l’abdomen.

Le MM peut travailler avec ou sans huile/crème.

Le massage médical regroupe les thérapies suivantes: la thérapie des Trigger Points, le drainage lymphatique manuel, le massage du tissus conjonctif (BGM ou MTCO), le massage des zones réflexes du pied (MZRP), l'électrothérapie et l'hydrothérapie.

Bienfaits escomptés

Le massage médical comporte les bienfaits suivants :

  • apporte détente et relaxation ;
  • diminue le stress ;
  • soulage les douleurs et tensions musculaires ;
  • renforce les articulations ;
  • améliore la circulation sanguine ;
  • améliore la circulation lymphatique ;
  • aide en cas de troubles respiratoires ;
  • aide à l'élimination des toxines ;
  • aide en cas de dépression.

Contre-indication

Le massage médical est fortement déconseillé dans les cas suivants :

  • hémophilie ;
  • fièvre ;
  • phlébite.

De plus, des précautions doivent être prises dans les cas suivants :

  • grossesse (possible seulement à certains stades et à condition que le thérapeute ait suivi une formation spécialisée) ;
  • cancer ;
  • maladie contagieuse ou inflammation de la peau ;
  • problèmes cardiaques ;
  • hypertension ;
  • diabète ;
  • en cas de varices, les parties atteintes ne devront pas être massées.

Dans tous les cas, il est vivement recommandé de consulter un spécialiste afin de savoir si un recours au massage médical est envisageable.